Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 16:45

 

photo-320-copie.jpg


Le port d’harfleur connu son apogée avec l’avenement de Charles VI en pleine guerre de cent ans. Ce dernier transforma la ville en forteresse et le port en base navale d’où les Français menèrent de nombreuses expéditions victorieuses sur mer et en Angleterre, Harfleur était un port de pirates redoutés par les Anglais et leurs alliès; les Anglais après bien des revers finirent par prendre la ville en 1415.

 

photo-346.jpg

 


Dés l’âge de bronze le site d’Harfleur situé au confluent de la seine et de la lézarde à été utilisé comme port de relâche par les marins venant de Cornouaille vendre leur étain au peuple du continent.

 L’époque Gallo-Romaine fut aussi un moment de grand développement du commerce maritime. Harfleur participa grandement à se mouvement. En atteste la richesse des pièces trouvées dans sa nécropole. Lors de l’avènement des ducs de Normandie. Harfleur ne participa que faiblement à l’essor de la province. Mis à par que les revenues du port étaient perçus par l’abbaye de Montivilliers par où transitaient les productions industrielles de la pointe de Caux en particulier le drap. Il faut attendre le règne de Philippe III et le rachat de la ville par le roi pour voir Harfleur prendre une place importante tant politique, militaire que commerciale dans la vie de la France. La ville fut transformée en port franc où les commerçants du sud de l’Europe avaient de nombreux privilèges. Après la période glorieuse de la guerre de Cent Ans, le port mal entretenu par les anglais devin inutilisable, le sable avait envahi ses bassins.

 

HARFEUR-EN-CARTES-POSTALES-LB--1909-.jpg

Une Caraque Castillane en opérations de déchargement

 

 

Louis XI fit faire d’importants travaux pour recréer un port à Harfleur. Il fit aménager des bassins avec quais en bois et creuser des écluses pour maintenir les navires à flot. Ce nouveau port allait jusqu’à l’écluse François I°. Malheureusement ces travaux n’empêchèrent pas les galées d’obstruer l’embouchure de la Lézarde. Contrains d’abandonner les lieux, les commerçants Harfleurais se résignèrent à trouver un nouveau Havre pour accueillir les navires, ils le trouvèrent non loin d’ngouville, et avec l’accord de François I° aménagèrent un nouveau port. Ce fut la fin du site de la lézarde qui se contenta par la suite d’accueillir des pêcheurs et quelques petits caboteurs, enfin au XX° siècle le vieux port devint un lieu de villègiature où les Havrais venaient se reposer et s’amuser le dimanche.

 

 

photo-395.jpg

Toile peinte par Turner entre 1832 et 1834

 

 

DIAPOCARTD-HARF---LB--1481-.jpg

Début de l'époque industrielle

 

 

P3190029-copie.jpgHarfleur n'accueille plus que quelques péniches d'habitations.

 

 

 

R.P

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 16:44

Visite de René COTY à Harfleur (27 juin 1954)

 

Voilà ce qu'en disait la presse havraise à cette époque :

 

Le cortège officiel remonta sur le plateau d'Aplemont, traversa les voies nouvelles tracées au cordeau, qui ont transformé l'aspect de ce quartier et, par la route de la corniche, plongea vers la Brèque. De là on apercevait, rassemblée au pied des falaises autour de son magnifique clocher, Harfleur, la vieille cité médiévale qui s'apprêtait à applaudir son Président.

"Tout Havrais est un peu Harfleurais et tout Harfleurais est aussi Havrais"

Pour recevoir ses hôtes, Harfleur possède désormais un Hôtel de Ville digne des fastes officiels comme de son propre passé chargé de gloire. Demeure seigneuriale assise entre un jardin soigné comme le sont les jardins publics havrais et un parc splendide, l'Hôtel de Ville avait grande allure lorsque le Président Coty descendit de voiture et serra vigoureusement les mains du maire, Mr Ernest Seurret. Il reçut ensuite des fleurs des mains des jeunes Nadia Belhache et Max Mabille. Puis, dans une grande salle, il se fit présenter les personnalités, dont beaucoup étaient des amis de longue date.

Répondant au discours du Maire Ernest Seurret, René Coty passa ensuite à l'examen de la situation de la ville d'Harfleur, attentif à tous les problèmes locaux qui vivaient encore au fond de son cœur en dépit des préoccupations majeures qui absorbent maintenant toute son activité.


 

 Coty1954.jpg

à Harfleur (presse havraise)


  Pour l'histoire

René Coty, né le 20 mars 1882 au Havre et mort le 22 novembre 1962 dans la même ville, est un homme d'État français.

Député, sénateur, puis ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme, et enfin vice-président du Conseil de la République française, il est élu président de la République française le 23 décembre 1953, au treizième tour de scrutin. Il occupe cette fonction du 16 janvier 1954 au 8 janvier 1959, date à laquelle il cède sa place à Charles de Gaulle.


J. Ch. G - (Source : presse havraise & Wikipédia)

 

 


Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 19:45

A la lecture du livre, « histoire de la vie de Charles VI » de Jean Uvvenal des Ursins écrit au XIV° siècle, j’ai été conforté dans mon idée que ce roi, fut un grand roi qui chercha toute sa vie à instaurer un royaume fort et puissant face au Saint Empire germanique, au Pape et aux Sarazins et surtout ce qui marqua son règne, la lutte avec les Anglais pour obtenir la réunification des royaumes de France et d’Angleterre. A la fin de ses jours, abandonné par la noblesse Française et même par son « fils », le futur Charles VII, sa seule issue pour rétablir la paix dans le royaume fut de léguer son trône à son gendre Henri V d’Angleterre ; réalisant ainsi son rêve à titre posthume, c’est à dire la réunification (comme l’avait fait Guillaume le conquérant) de la France et de l’Angleterre créant ainsi la plus grande puissance d’Europe.

 

 

Charles-6.jpg

 

C’est Sous le règne de Charles VI qu’Harfleur fut à son apogée. C’est l’époque de la construction des remparts et du clos aux galées, de la création de la flotte d’Harfleur qui écuma la Manche pendant plus de vingt ans semant la terreur dans tout le sud de l’Angleterre, c’est aussi la construction de la magnifique église gothique dont on peu encore admirer ce qui a pu traverser le temps.


R.P

  

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 21:22

obus3.JPG


  

L'armée Belge avait créé, au printemps 1915, une usine de pyrotechnie à Graville-Sainte-Honorine. Cette usine de production de munitions d'artillerie était située sur la rive nord du canal de Tancarville entre le pont VI et le Pont VII. C'était une suite de longs baraquements de bois, bas et trapus, alignés comme des soldats à la parade.

 

 


obus1


 


 Sous les ordres de deux officiers d'artillerie, le chef d'escadron Stevens et le sous lieutenant Jacquemin*, une centaine d'ouvriers y travaillait au chargement d'obus qu'on venait d'y transporter et qu'on devait aussitôt après renvoyer aux magasins de réserve.

Que s'est-il passé alors ? On ne saura jamais.

 

 

HARFLEUR-en-Cartes-Postales--LB--1391-.jpg


Le 11 décembre, vers 9h 45, un fracas épouvantable secoua la région havraise jusqu'à Harfleur, jusqu'à Gonfreville-l'Orcher, plus loin encore. On eût dit que la terre convulsée frémissait, s'agitait et tout entière se soulevait. Dans le même moment on aperçut une colonne de fumée sombre monter vers le ciel, haute et légère d'abord, puis plus épaisse et plus noire, s'enrouler en larges et énormes volutes et s'étendre la haut, dans les airs, comme un immense voile de deuil sur la plaine désolée. Et des clameurs d'épouvante montaient aussi de cette plaine. Des hommes couraient à travers les champs, traversaient les routes, enjambaient les haies, escaladaient les murs. Ils allaient droit devant eux et ils hurlaient à tous les échos leurs plaintes, leurs souffrances et leur terreur. D'autres, n'en pouvant plus de douleur et d'effroi, étaient tombés contre un talus, s'étaient affalées au pied d'un mur ou couchés au fond d'un fossé et ils gémissaient, le visage noir et rouge, noir de poudre et rouge de sang. Ils montraient les plaies saignantes de leur corps, leurs mains déchirées, leurs jambes meurtries. Et ils pleuraient. Le sol trembla jusqu'à Rouen.

 

 

HARFLEUR-en-Cartes-Postales--LB--1459-.jpg


Vers 11h, une autre explosion se produisit qui projeta de tous côtés des débris de bois calciné, de fonte, de fer et d'acier tordu. Et ce fut tout. Plus de 300 tonnes d'explosif avaient volatilisé les 24 000 m² de bâtiments. On releva entre 100 et 135 morts et 1500 blessés.

 

 

HARFLEUR-en-Cartes-Postales--LB--329-.jpg

 


Le désastre fut grand aux alentours. Et les vitraux de l'église d'Harfleur furent pour partie pulvérisés. La grande porte sauta de ses gonds et recula de plusieurs mètres

 

 

HARFLEUR-en-Cartes-Postales--LB--327-.jpg

 

 

HARFLEUR-en-Cartes-Postales--LB--326-.jpg

 


Texte "Le Petit Parisien" - J. Ch. G.

 

*Voir la biographie du sous lieutenant Jacquemin > ici  

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 22:20

Harfleur est une ville situé en Haute Normandie, à l'embouchure de la Seine près de la ville du Havre.

 

Harfleur est une ville possèdant une très riche histoire. En effet l'occupation Romaine y est très ancienne puisque l'on y a découvert des traces de présences préhistoriques ou encore de l'époque Gallo Romaine (visible au musée du Prieuré d'Harfleur).

 

Cependant, l'importance historique de la ville est relancé à la guerre de 100 ans puisqu'à cette époque, Harfleur était port Royal. Elle représentait alors un intérêt majeur pour les Anglais puisque controler Harfleur revenait à controler la Seine, ayant ainsi un chemin pour Paris. C'est pour cela que la ville fut occupée deux fois durant la guerre.

 

MUSEE-DU-PRIEURE-051.jpg

Maquette de la ville d'Harfleur, à l'époque des fortifications.

 

 

Suite à l'ensablement du port et à son déclin, François 1er entreprit la construction d'un nouveau port. Le Havre de Grâce allait naitre en 1517. Toutefois l'histoire de la ville d'Harfleur ne s'arrêta pas pour autant...

 

 

Copie-de-PA010092-copie-1.JPG


 

Venez visiter la ville d'Harfleur, à la découverte de son passé prestigieux, de ses anciens remparts, de son église du XVe siècle et ses vitraux du 21e siècle, de son chateau du XVIIe siècle, de son musée et bien d'autres.

 

Pour les visites guidées, se renseigner auprès des amis du musée d'Harfleur, 22 place d'Armes 76700 Harfleur, permanence tous les jeudi soir de 17H30 à 19H30. Ou envoyez un mail sur l'icône contact en bas de la page du blog.

 

 

Pierre Langlois.

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article

Présentation

  • : Harfleur histoire et patrimoine
  • : Bienvenue sur le blog "Harfleur histoire et patrimoine" Parrainé par l'association des amis du musée d'Harfleur, ce blog vous fera découvrir l'histoire d'Harfleur ainsi que son riche patrimoine. Il sera également le relais de la vie de cette association.
  • Contact

Rechercher