Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 14:08

A l'origine à l'angle des rues des Os-Rangés et de la Poissonnerie, aujourd'hui rues Arthur Fleury et Saint Just (à l'époque des photos rue Thiers) se trouvait une très belle maison en colombage appelée "Le Poteau Cornier". Longtemps laissée aux éléments, elle fut détruite en 1948 par l'entreprise Lallemand. Une autre bâtisse à pan coupé donnant un accès plus facile à la rue Saint Just, fut construite.

 

maison-1-11.jpg

Photo prise depuis la rue Arthur Fleury.

 

maison 2 11

Autre photo depuis la rue Saint Just.

 

maison-2-1.jpg

 

maison-1-1.JPG

Début du démontage de la maison.

 

maison-2-12.JPG

 

maison-3-1.jpg

Le nouveau bâtiment a longtemps été un fleuriste.

 

maison-4.jpg

Il est depuis le restaurant le Fakir.

 

Texte: Seb - Photo: collection Bocé Lionel.

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 21:50

Entre un petit jardin à la Française dominé par un cèdre du Liban et un parc bien agréable, se trouve le château d'Harfleur aujourd'hui mairie de la commune.

 

 

Hotel de ville (7)

Cette vue du clocher nous montre le château à gauche et la partie nord ouest d'Harfleur en direction de Montivilliers. Voyez une autre belle demeure, aujourd'hui disparue, au centre droit de la photo.

 

 

Le bâtiment est construit à la demande de Pierre Costé de Saint Supplix conseiller au parlement de Rouen au milieu du XVIIe siècle.

 

Cette habitation, de belle facture mesure 20m de long et 7m de largeur répartie sur 4 niveaux.

 

 

Hotel-de-ville--13-.jpg


En sous sol, on distingue les communes avec cuisine, réserves et monte charge. Au rez de chaussé se trouve 4 pièces dont une salle de réception et deux servant d'office. Au premier étage se trouvent neuf pièces, principalement des chambres, tout comme le second où celles ci sont mansardées.

 

 

Hotel-de-ville--14-.jpg


Les pièces du rez de chaussée ont en parti gardé leur rôle de salle d'apparat ainsi que les décorations du XIXe siècle. La pièce centrale fait maintenant office de salle de mariage. Son thème principal de décoration est Bacchus (1). Nous le retrouvons sur la cheminée, là il accompagne les blasons de la Bedoyère. Sur le tableau, prêté par les musées nationaux de France, est peint le bain de Bacchus. Les appliques sont décorées de motifs champêtres en harmonie avec le reste des lieux.

 

 

Hotel-de-ville--1-.JPG

Plusieurs clichés de la salle des mariages.

 

Hotel de ville (2)Hotel de ville (3)

 

 

Le mobilier actuel a été acheté par la ville en 1953 aux établissements les meubles réunis. Le magnifique plafond est en caissons peints, on y découvre les blasons des différents propriétaires, dont celui des Costés (deux billettes d'or sur fond d'azur agrémenté de trois coquilles St Jacques)

Ce plafond fut restauré en 1950 par un peintre bénévole qui a fait les travaux à la seule condition qu'on lui fournisse les matériaux nécessaire.

 

 

Hotel-de-ville--10-.JPG


 

Les propriétaires:

 

1653 – 1892 Pierre Costé de Saint Supplix et descendances.

1892 – 1918 Leon Clerc industriel et maire d'Harfleur vendu par son fils Charles.

1918 – 1948 famille Schneider industriel dans l'armement.

En 1948 la ville d'Harfleur achète le bâtiment et effectue des travaux pour y installer la mairie en 1953 (l'ancienne Hôtel de ville étant désormais la bibliothèque).

 

 

Hotel-de-ville--9-.JPG

 

 

Lors de votre visite à Harfleur n'hésitez à venir découvrir cette magnifique batisse.


 

(1)Bacchus est le fils de Jupiter et de Sémélé fille du roi de Thèbes par translation du mystère de Dionysos (Bacchus). Il est dieu de la vigne et de la fête du vin.

 

Texte: Pierre. Adaptation: Seb.

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 21:53

La Fête de la Scie à Harfleur, nous est surtout connue depuis le Mardi-Gras de 1551 et elle serait intimement liée au seigneur de Brissac. Mais que vient faire ici, ce personnage important du royaume de France originaire d'Anjou?

Charles de Cossé Brissac était capitaine d'Harfleur et fut nommé, le 10 juillet 1550, Maréchal de France.

 

FETES DE LA SCIE LB (30)


Les Harfleurais décidèrent de l'honorer et lui auraient demandé la permission d'utiliser son blason comme emblème de leur fête.

Celui-ci précédait donc le cortège de joyeux drille qui déambulaient. Plus tard, il fut remplacé par une scie symbolisant les armes qui sont de sable (or) à trois fasces d'or denchées par le bas. Elle était accompagnée de deux batons friseux représentant les bâtons de maréchal.

 

Cosse-Brissac.jpg

Voici le fameux blason

 


C'est rapporté brièvement, la légende le plus couramment reconnue sur l'origine de la Fête de la Scie, et que l'on retrouve dans l'ouvrage de Dumont et Leger, historien du XIXe siècle.

D'autres textes existent, donnant des versions différentes, tous sont postérieurs à 1551 et pourtant connues au XIXe siècle.

 

 

FETES-DE-LA-SCIE----LB--31-.jpg


 

Dans son ouvrage sur la Fête de la Scie, Jean Louis Thibon souligne que les définitions du nom carnaval d'Harfleur écrites au XIXe siècle sont plus farfelues les unes que les autres. Elles mettent toujours en scène un noble au grand coeur.

Fait troublant lorsque l'on sait que le temps du carnaval est destiné à permettre aux gueux, une fois par an, de se défouler et d'inverser les rôles. Le temps d'une journée, le gueux devient prince et le prince devient gueux. Il est donc peu probable que le nom de "Fête de le Scie" soit un hommage à un personnage célèbre. Il faut dire qu'à la fin du XIXe siècle les érudits se penchant sur ce type de sujet étaient en grande partie royalistes, ceci explique certainement cela!

 

FETES-DE-LA-SCIE----LB--32-.jpg


Revenons à la fin du XVIe siècle, cette période fut très perturbée par les luttes entre catholiques et protestants, et là, nous retrouvons Brissac et son blason aux trois scies d'or. Lors du siège de Paris par Henri IV, Brissac, un catholique, capitaine de la place de Paris, ouvrit les portes de la ville au roi protestant sans combattre. En récompense il devint capitaine des armées du nouveau roi et de ce fait capitaine de la place du Havre et d'Harfleur.

Ce fait est à rapprocher du cérémonial de la Fête de la Scie. En effet, le jour du carnaval, les harfleurais partaient en cortège vers le Havre, ayant pour bannière une scie. Arrivés devant les portes de la ville, ils faisaient voir la scie aux gardes, et ce sésame faisait ouvrir les portes. Troublant non? Cela rappelle fortement l'épisode de la prise de Paris par Henri IV quand le chef au blason aux trois scies d'or lui ouvrit les portes de la ville.

 

FETES-DE-LA-SCIE----LB--33-.jpg


Vu de cette façon, la scie de Brissac retrouve sa raison d'être "carnavalesque". En promenant la scie on se moquait du noble capitaine de la ville, c'était permis une fois par année, et la mise en scène permettait aussi de régler ses comptes avec la nouvelle ville du "Havre de grâce" qui supplantait petit à petit la ville qui l'avait fait naître.

 

 

texte R Panchout

 

FS2012019

 

N'oubliez pas, nous sommes heureux de vous accueillir dans notre belle cité historique les 31 mars et 1er avril 2012, date de la prochaine édition...

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 10:30

Situé dans la pente du Mont Cabert au droit de la voie Romaine près de l'acropole Mérovingienne du 4e siècle, le calvaire surplombe la vallée industrielle et la ville.

Le calvaire existait au 19e siècle, puis fut vandalisé.

A cet endroit les Harfleuraises venaient déposer les petites chaussures de leurs enfants pour demander à dieu la grâce que ceux ci marchait seuls.

Le calvaire a été construit au même endroit lors de la mission du prêtre Serge Hauguel aux alentours de 1990, de nouveau vandalisé, il a été modifié par un fidèle en avril 2007. Nous le connaissons maintenant dans ce nouvel aspect.

 

 

 

DIAPOCARTD-HARF---LB--464-.jpg

Voici le premier calvaire

 

 

1234-060.jpg

Le second calvaire après la vandalisassions du premier.

 

 

1234-066.jpg

Inauguration du troisième calvaire.

 

 

1234-068.jpg

L'artiste pose devant son oeuvre.

 

 

MONT-CABERT-CALVAIRE-HARFLEUR-2011--41-.JPG

Le chemin d'accès actuel.

 

 

MONT-CABERT-CALVAIRE-HARFLEUR-2011--46-.JPG

Voici la forme actuelle du calvaire depuis 2007.

 

 

 

texte P. Roquigny

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 15:00

 

J.-Charles 2548

 

D'où vient le nom "Harfleur"

Tout le monde s'accorde pour dire que le nom de notre cité est d'origine Scandinave. Le port aurait pris le nom de Harfloo lors des invasions vikings vers le IXème.

Mais que veut dire Harfloo, certainement pas comme nous le voyons régulièrement écrit : port du haut. Pour les vikings la terre était plate, n'envoyait-il pas les bannis se perdre dans les cascades d'Odin au bout de la mer.

Il y a quelques temps nous avons été contactés par un professeur de langue Scandinave qui s'était ému devant la définition (port du haut) pour ce professeur, Harfleur désigne un lieu où les hauts de la mer et du fleuve se mélangent. En langue viking telle qu'elle est encore parlée en Islande Haar se traduit par océan et floot se traduit par Fleuve.

En conclusion Harfleur désigne un endroit de la côte où les eaux d'un fleuve, (la Seine) et de l'océan (la Manche) se mélangent.

R. P.

Au début était Caracotinum...

Le nom apparaît vers 300 après JC dans "Itinéraire d'Antonin".

Caracotinum, ville des Calètes (peuple du pays de Caux). Etymologie donnée par Marcel Proust dans Sodome et Gomorrhe.

 

...puis vint Harfleur

Formes anciennes : Harofloz 1006 ; Harofloth 1025 ; Herolfluoth 1035 Araflor 1405

Prononciation locale: Arfly ; Arflo ; Harflu ; Harfleu.

 

Hypothèse n° 1

Har ; en Islandais "hàr" signifie haut ou cheveu.

 

fleur ; du scandinave ancien "floth" signifiant rivière en français.

 

L'appellatif  "-fleu(r)" vient du vieux norrois "flóð" ou du vieil anglais "flōd" flux, marée, flot, croisé avec "flói" rivière se jetant dans la mer, estuaire ou bras de mer.

Les formes anciennes en "-flueth, -flet, -fluoth" (de Barfleur par exemple), ou au vieil anglais flēot cours d'eau, bras de mer comme dans les noms de lieux anglais en "–fleet".

 

Hypothèse n° 2

La forme de 1035 est intéressante, car elle est certainement basée sur une forme encore plus ancienne. On y reconnaît le nom de personne Herolf / Herulf à la fois anglo-saxon et francique et qui survit dans les noms de famille normand Héroult (vient plutôt de Herold, contenu dans le toponyme Bois Héroult Bosco Heroldi 1203), Hérouf et peut-être Harou.

 

Nota : L'appellation cardinale de "Port du Haut" pour Harfleur (et "Port du Bas" pour Honfleur) n'a aucun sens puisque la notion de Nord & Sud n'existait pas avant l'invention de la boussole en Chine vers l'an 1000. Pour l'Europe, la boussole apparaît en Italie à la fin du XII éme (et pas par la grâce de à Marco Polo, comme on l'entend parfois, qui vécu de 1254 à 1324).

 

J. Ch. G.

 

Conclusion : une fois de plus, la recherche d'une réponse amène d'autres questions. Bien que l'idée d'un lieu lié à un nom soit séduisante (hypothèse 2), il apparaît plus probable que ce soit la topographie des lieux, océan, bras de mer, rivière, crique qui ai été à l'origine du nom de notre ville. A suivre... peut être...

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 21:00

Le chateau d'Harfleur fut construit en 1653 par Pierre Costé de saint Supplix qui était conseiller au parlement de Rouen.

Les Costé de saint Supplix étaient une vieille famille de négociants Harfleurais anoblis à la fin du XVIe siècle. Cette famille avait construit un manoir au hameau de Saint Supplix près d'Octeville. Ce manoir devenu trop modeste pour sa fonction, Costé décida de construire sur ses terres d'Harfleur, un chateau digne de son nom.

 

378_001.jpg


La façade sud du chateau fut construite dans le style à la mode de l'époque, c'est le début du règne de Louis XIV. Sur cette façade décoré de colonnes et de chapiteaux l'on retrouve les attributs rappelant la vie de négociant de la famille Costé l'ancre et le dauphin.

La façade nord est différente, elle est pur style du Pays de Caux avec ses briques, ses silex noir et ses pierres blanches taillées en pointe de diamant.

Le chateau resta dans la famille Costé jusqu'à la fin du XIXe siècle, moment où il fut vendu à monsieur Clerc, industriel qui fit de mauvaises affaires. Il revendit son bien à Schneider en 1918.

 

photos--643-.jpg

 

photos--644-.jpg

 

 

Enfin le chateau fut acheté par la ville d'Harfleur en 1949, elle le transformat après restauration, en mairie.

 

pont-dormant-fouilles-2008--155-.JPG

 

P4270122.JPG


 

*Extrait du livre "Visite d'Harfleur et rappels historique", il peut être disponible auprès des amis du musée d'Harfleur.

 

photos--104-.JPG

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 15:00

La réponse au jeu est : le 2, rue du Général Leclerc à la Brèque.

 

HARFLEUR 1

Pour apprécier son âge, il est indiqué : "Graville Sainte Honorine"

 

 

Plaque 2445

Voilà la maison sur laquelle est apposée cette plaque.

 

 

la-maison-a-la-breque-copie.jpg

Un siècle plus tôt, le même endroit. Le petit carré rouge situe la maison.

 

 

Cette plaque indiquait les distances qui nous séparaient des villes de Graville Sainte Honorine* et du Havre. Pendant très longtemps le centre d'Harfleur était le passage obligé pour les gens allant vers Le Havre. Inaugurée en 1956, c'est par l'avenue de la Résistance que tout le monde passe désormais. L'ouvrage d'art important était la construction du pont qui enjambe la Lézarde. Cette nouvelle route fait partie des premières modifications de la Brèque.

 

* Graville Ste Honorine a été rattachée au Havre le 18 octobre 1910

 

 

  IMGP5932 - CopieSur cette carte de 1943, l'avenue de la Résistance n'existe pas encore. Tracé en jaune, le chemin dans Harfleur qui permettait de rejoindre Le Havre. Depuis la route d'Oudalle il fallait passer la rue Jehan de Grouchy, la rue Gambetta et rejoindre soit la rue de la République à doite pour aller vers Montivilliers ou aller à gauche et prendre la rue du général Leclerc où se trouve la plaque, pour enfin arriver en direction de la rue de Verdun.

 

 

la-rue--gambetta-copie-1.jpg

Les flèches indiquent les rues Jehan de Grouchy et Gambetta.

 

 

le pont avenue de la resistance

A partir de 1956 la circulation passe par l'avenue de la Résistance

dont voilà le pont.

 

avenue de la resistance

 

  Pour finir, cette plaque ne sert plus à grand chose, les kilomètrages indiqués ne sont plus d'actualité depuis la création des ronds point de la Brèque. Elle est le dernier témoin d'une époque révolue. D'autres existaient il n'y a pas encore longtemps, dont une rue Gambetta, mais toutes ont disparu.

 

 

 

 

SB

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 00:00

Rapide résumé historique des élections municipales

 

Au 9éme siècle le mot maire vient du latin "major" celui qui administre le domaine du seigneur.

 

  En 1692, un édit royal en fait une charge qui, par sa vente permet de renflouer les caisses de l'état (déjà).

 

  En 1790 (loi du 14 déc. 1789), le maire et les conseillers sont élus pour 2 ans par les citoyens payant des impôts.

 

  En 1799, pour les grandes communes, le maire et les conseillers sont nommés par le premier consul et pour les petites par le préfet.

 

  En 1831 sous la Restauration, c'est le roi qui nomme le maire et les conseillers des grandes communes. Le préfet désigne le maire pour les petites communes. Le mandat passe à 6ans.

 

  En 1848, Le préfet désigne le maire des grandes communes. Pour les petites communes le maire est élu par le conseil municipal.

 

  En 1851, le chef de l'Etat nomme le maire des grandes communes. Le préfet nomme le maire et les conseillers des petites communes.

 

  En 1871, Le préfet nomme le maire et les conseillers des grandes communes. Le maire est élu par le conseil municipal pour les petites communes.

 

Aujourd'hui (depuis mars 1882)

  Les électeurs votent pour une liste municipale (1 ou 2 tours). Le maire et ses adjoints sont élus au scrutin secret           parmi les conseillers municipaux, au cours de la première réunion du conseil municipal qui doit se tenir dans la semaine qui suit son élection. Son mandat, ainsi que celui du conseil municipal, est de 6 ans, (avant 1929 il était de 4 ans).

Dans les communes de moins de 3 500 habitants, on applique le système majoritaire à deux tours avec panachage et possibilité de suppression de certains noms sur les bulletins de vote. Le décompte des voix se fait par candidat, et non par liste.

 

 

IMGP1796.JPG

Remise de l'écharpe de maire, dans l'ancienne salle des fêtes après les dernières municipales.

 

 

Les Maires d'HARFLEUR

 

DUVAL MONVILLE                                    1790

Henry Daniel LEBLOND                            18 messidor an 8 – 7 juillet 1800

Jean-Baptiste Pierre VAQUERIE              24 mai 1807

Jean-Baptiste Pierre VAQUERIE              25 septembre 1815

Jean BERTRAN                                          8 juin 1816

Jean-Baptiste Pierre VAQUERIE              janvier 1824

Guillaume Edouard BREARD                     22 septembre 1830

LENOIR                                                    23 février 1853 maire provisoire

GOUYER                                                   17 juillet 1853

Sigismond LE BAUDY                                début 1856

MOREAU                                                  18 septembre 1865

Cléophas LHOTE                                      13 mai 1871

Georges NOBLET                                     21 mai 1884

Arthur PETITPAS                                      4 juillet 1889

François FOSSE                                       18 mai 1890

Léon CLERC                                             17 mai 1896

Georges ANCEL                                       15 mai 1904

Edmond DELALONDE                               17 mai 1925

Robert ANCEL                                         17 mai 1929

Léon MIREBEAU                                      octobre 1938

Paul LEGOFF                                           15 septembre 1944 nommé par le comité local de libération

Paul LEGOFF                                           10 décembre 1944

Pierre PERRIGAULT                                 30 octobre 1947

Ernest SEURRET                                      6 mai 1953

Seurret1

Monsieur Ernest Seurret maire de 1953 à 1965 ?

 

Jean BUNAUX                                        assure l'intérim au décès de E. Seurret

Albert DUQUESNOY                               26 mars 1965

Gérard EUDE                                          19 mars 1977

François GUEGAN                                  18 janvier 2003

 

Guegan-2009

Monsieur François Guegan maire d'Harfleur en exercice.

Repost 0
Amis du Musée J. Ch. G. / R. Panchout - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 23:59

Actuellement jusqu'à la mi décembre, une exposition est consacré aux usines Schneider d'Harfleur et à la cité de Mayville. La pièce maîtresse de l'exposition est un Palmer, instrument de mesure de précision des canons fabriqués à ces usines. Le palmer présenté au musée était capable de mesurer des pièces d'artillerie de 295mm à 390mm. Au cours de l'année 2010, monsieur Lecarpentier en fait don au musée d'Harfleur.

 

IMGP9880.JPG

Voici le Palmer sur lequel on peut lire les inscriptions Schneider & Cie, les calibres et Harfleur.

 

 

IMGP9881.JPG

Une autre vue de 3/4 où l'on aperçoit la vis au pas de 0,5 mm en bas à droite.

 

 

"Texte et photos SB"

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 16:49

2 avril 1942, des bombes tombent sur Harfleur

 

  Ce jour d'avril, en début de soirée, un bombardier, peut être touché par la DCA, lâcha neuf bombes au dessus de la commune.

  Une bombe tomba rue de la République entre le café "La Civette" (actuellement OPCG) et le mur de l'église, on peut encore y voir les impacts des éclats, le café fut dévasté, la patronne blessée à la tête. Les sièges en moleskine furent criblés d'éclats. Il y eu des blessés et peut-être même une femme décédée.



Republique-1920a

Un tramway passe entre le café "la Civette"  et l'église - Vers 1920

 

  Les rails du tramway, coupés net, se redressaient au beau milieu de la rue. Je revois très bien la patronne à son comptoir, le front entouré d'un pansement. Je me rappelle aussi de M. Martin, propriétaire du tombereau des éboueurs, en train de balayer un énorme tas de bouteilles et de verre brisé devant l'établissement.

  La quasi totalité du peu de vitraux qui restaient furent perdus ce jour là.

 
Bombe5

Sur le mur de l'église, les impacts de la bombe

 

  Une autre bombe tomba devant le magasin d'électricité tenu par M. Thieulent, (actuellement un fleuriste) à l'angle de la rue Jehan de Grouchy et de la rue des Capucins. Rue Bât de l'Orge, par le souffle de l'explosion, le châssis d'une fenêtre de chambre fut projeté dans le lit de mon ami Julien Conseil dont le père tenait là une boutique.

  D'autres bombes tombèrent également sur la partie nord de l'actuelle chaussée du Maréchal Joffre où elle causa la mort de soldats allemands qui gardaient un parc à chevaux.

 

   Quatre jours plus tard, deux bombes tombèrent dans la vallée de la Lézarde au sud de l'actuel hôpital Monod.

 

J. Ch. G. - Témoignage M. J. Lemarchand

Repost 0
Amis du Musée harfleur-histoireetpatrimoine - dans Histoire autour de la ville
commenter cet article

Présentation

  • : Harfleur histoire et patrimoine
  • : Bienvenue sur le blog "Harfleur histoire et patrimoine" Parrainé par l'association des amis du musée d'Harfleur, ce blog vous fera découvrir l'histoire d'Harfleur ainsi que son riche patrimoine. Il sera également le relais de la vie de cette association.
  • Contact

Rechercher